Économie d’énergie et de ressources naturelles : la récupération d’eau de pluie | blog.acheter-louer.fr

Économie d’énergie et de ressources naturelles : la récupération d’eau de pluie

ecuperationdeaudepluie-225x300

La récupération d’eau de pluie est une alternative économique et écologique utile à la préservation des ressources naturelles en eau. Très règlementée, elle est facile à installer et offre la possibilité de nombreux usages tant en intérieur qu’en extérieur. Focus sur ce système.

Généralités et fonctionnement de la récupération d’eau de pluie

La récupération d’eau de pluie est à l’heure actuelle une solution intéressante, car elle présente des avantages qui sont essentiellement économiques et écologiques. En effet, avec des prix de l’eau côtoyant les 5 € le mètre cube, l’utilisation de l’eau pluviale pour des usages secondaires permet de réduire de moitié la facture d’eau. D’autre part, cette démarche est très respectueuse de l’environnement, car elle limite la consommation en eau et réduit donc la sollicitation des nappes phréatiques.

Pratiquement, la récupération d’eau de pluie consiste à canaliser l’eau de pluie grâce aux gouttières qui l’acheminent vers une cuve. Selon les besoins de chaque ménage, la cuve peut être en béton ou en polyéthylène et peut être aérienne ou enterrée. Grâce à un collecteur de gouttières, l’eau de pluie est filtrée ce qui empêche la formation de vase et l’altération. L’eau récupérée est ensuite distribuée vers les appareils électroménagers et les sanitaires par une pompe électrique.

La récupération d’eau pluviale : une pratique règlementée

L’utilisation de l’eau pluviale est encadrée par une règlementation stricte en France. Seule l’eau de pluie récupérée en aval des toits non accessibles et ne contenant ni plomb ni amiante-ciment est utilisable. Son usage à l’extérieur du logement est restreint à l’arrosage des plantes et au nettoyage d’un véhicule. A l’intérieur, elle est exclusivement destinée à l’évacuation des eaux des WC, au nettoyage du sol et au lave-linge et doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la mairie. Pour un usage en interne, les robinets d’accès doivent être clairement indiqués et dans tous les cas, ils doivent être verrouillables avec un outil spécifique. Il est par ailleurs à noter que l’installation d’un robinet d’eau pluviale et d’un robinet d’eau potable dans la même pièce est interdite exceptée dans les caves, les sous-sols ou les garages. Aussi, une signalétique précise mentionnant que l’eau est non-notable doit être présentée sur chaque WC alimenté par de l’eau pluviale ainsi que sur chaque point de soutirage. Outre cela, il faut savoir que la cuve est aussi soumise à une obligation d’entretien annuel.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr