En pleine restructuration de dettes, tentez la vente à réméré et récupérez votre logement plus tard! | blog.acheter-louer.fr

En pleine restructuration de dettes, tentez la vente à réméré et récupérez votre logement plus tard!

ventemaison1

Vous rencontrez des difficultés dans le remboursement de vos prêts et vous faites face à plusieurs incidents de paiement ? La vente à réméré s\’impose dans ce cas comme la solution toute indiquée pour vous. Ce montage financier vous permet de disposer d\’une forme de « prêt personnel » dont la garantie est votre bien immobilier mis en vente. Comment se déroule l\’opération ?

 

 

Principe d\’une vente à réméré

 

Par définition, une vente à réméré désigne un contrat immobilier dans lequel un propriétaire en proie à de graves difficultés financières cède un bien à un acheteur, mais conserve toutefois le droit de le racheter au prix de vente, majoré des frais de l\’acquisition, à l\’issue d\’un délai maximal de 5 ans. Ce délai a été mis en place afin de permettre au cédant de régulariser sa situation financière et de paraître ainsi à nouveau solvable aux yeux de la Banque de France.

 

Même après la vente, le cédant continue d\’occuper sa résidence, mais verse en contrepartie des indemnités d\’occupation définies dans le contrat. Les indemnités sont calculées à partir du capital investi et oscillent aux alentours de 8,5 % du montant investie par l\’acheteur, une part qui correspond finalement à un loyer normal si on le compare à la valeur marchande du bien. Pendant le contrat de location, l\’acheteur ne paie aucune charge liée à l\’entretien ni à la fiscalité du logement, sauf si les indemnités mensuelles ont été définies comme des loyers avec bail. Le vendeur seul s\’engage à supporter les différentes charges liées notamment aux travaux, à la taxe foncière et à l\’entretien.

 

 

De l\’art d\’optimiser une vente à réméré

 

Si vous vous trouvez dans la même situation, sachez que la vente à réméré applique une décote de 20 % sur le prix à l\’achat de votre bien. Ainsi, si la valeur marchande réelle de votre résidence est de 120 000 euros sur le marché, l\’acquéreur paie seulement 100 000 euros tous frais et honoraires compris, pour la simple raison que vous occupez toujours votre logement. Si au-delà de la période de 5 ans, vous n\’avez pas les moyens de faire valoir votre clause de rachat, le logement est définitivement cédé à l\’acheteur.

 

L\’idéal serait alors de régulariser le plus rapidement votre situation financière, rembourser vos principaux créanciers et de paraître à nouveau solvable pour obtenir avant le délai de 5 ans un crédit de rachat, qui vous permet de vous réapproprier votre bien. Plus tôt vous obtenez un crédit de rachat, moins vous paierez en charges et en indemnités mensuelles à l\’acheteur. Certains acquéreurs n\’hésitent pas toutefois à inclure dans le contrat de vente à réméré une clause d\’indemnisation en cas de récupération anticipée du bien, pour compenser leur manque à gagner. N\’hésitez pas à négocier sur ce point précis lors de la signature du contrat devant notaire, afin de minimiser les coûts de votre cession à réméré.

 

 

 

 

 

 

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr