Investissement locatif : la souplesse de la loi Pinel | blog.acheter-louer.fr

Investissement locatif : la souplesse de la loi Pinel

085ALO_Blog acheter-louer_Texte 1

Pendant un certain temps, l\’Hexagone a été durement frappé par des problèmes de manque de logements. L\’investissement locatif a grandement contribué à alléger ces problèmes. Dans ce fil d\’idées, on peut trouver une explication au fait que la loi Pinel s\’avère être aux petits soins des propriétaires engagés dans ce type d\’investissement.

Un vaste choix de logements
La souplesse du dispositif Pinel se matérialise par le fait qu\’il porte sur toute une palette de logements. Pour bénéficier de la réduction d\’impôts basée sur le prix d\’achat, le bien en question peut effectivement être un logement neuf, un logement que l\’on fait construire, un logement ancien réhabilité, un VEFA (Vente en l\’État Futur d\’Achèvement), ou encore un ancien local de travail (bureau, boutique…) transformé en logement.

Revendre le bien Pinel
La souplesse de la loi Pinel vient aussi du fait que le propriétaire se trouve dans la possibilité de revendre le bien en question. Néanmoins, cette revente ne doit pas se faire durant la période d\’engagement de location. En effet, la réduction d\’impôt correspond à l\’engagement du propriétaire à louer son bien à titre de résidence principale pour un délai au choix de : 6, 9 ou 12 ans. En outre, si le locataire quitte le logement, un délai d\’un an est aussi accordé pour trouver un nouveau bail. Dans ce cas précis, la loi Pinel s\’annonce encore plus souple que la loi Duflot. Il est effectivement possible de louer le bien à un descendant ou à un ascendant, tout en continuant à jouir de l\’avantage fiscal.

Des règles de plafonnement très avantageuses
La souplesse du dispositif Pinel profite surtout aux propriétaires disposant de plus de deux biens immobiliers. En effet, le calcul relatif à la réduction d\’impôt est basé sur les bénéfices engendrés par deux logements au maximum. Qui plus est, ces bénéfices font aussi l\’objet d\’un plafonnement à 300 000 euros par an, ainsi que d\’un plafonnement par mètre carré de 5 500 euros. Cette règle ne fait pas non plus de restriction liée à la zone géographique. En outre, les propriétaires qui font l\’acquisition d\’un logement dédié à un investissement locatif plus tard dans l\’année d\’imposition seront les mieux lotis par la loi Pinel. La réduction d\’impôt étant plafonnée à 5 250 euros par an. A noter cependant que si dans une année d\’imposition, le montant ainsi calculé de la réduction d\’impôt est supérieur au montant de l\’impôt dû, il ne sera nullement question de reporter le solde sur l\’impôt dû sur l\’année fiscale suivante.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr