Le chauffage à effet Joule sous-estimé ? | blog.acheter-louer.fr

Le chauffage à effet Joule sous-estimé ?

085ALO_Lot 10_Sous-lot 1_BlogLe chauffage à effet Joule sous-estimé

Malgré son image énergivore et grille-pain, le chauffage à effet joule ne compte pas céder à la concurrence. Aujourd\’hui, même si la plupart des foyers se tournent vers le chauffage à énergie renouvelable, beaucoup restent fidèles à ce système de chauffage électrique efficace et facile à installer. Avec l\’évolution des modes de constructions et de la technologie, celui-ci est prêt à relancer le défi de l\’économie d\’énergie.

La maison à effet Joule au service de la RT 2012

Un système de chauffage à effet Joule transforme l\’énergie électrique en calories lors du passage du courant dans des résistances. La chaleur diffusée provient donc de l\’augmentation de la température interne du conducteur. Dans la volonté de promotion de l\’économie d\’énergie, les autorités sanctionnent l\’adoption des appareils qui utilisent 2,58 kWh d\’énergie primaire pour assurer la production de 1kWh d\’énergie calorifique. Cependant, rien n\’est perdu. Il est possible de récupérer les pertes énergétiques avec un bâti performant. De quoi s\’agit-il exactement ? C\’est simple, avec une isolation renforcée et une meilleure étanchéité d\’air la consommation des maisons à effet Joule reste raisonnable. En effet, les fuites énergétiques supplémentaires seront compensées par la réduction des besoins de chauffage. C\’est la fin de la flambée de la facture de chauffage.

Pour cela, plusieurs solutions sont envisageables comme l\’isolation de la toiture, des murs et des planchers bas. Grâce à ces travaux, outre la diminution de la consommation, le barème de 0,6 m3 de débit de fuite d\’air autorisé par la RT 2012 ne sera pas dépassé. En pratique, ce chiffre restera inférieur à 0,4m3. Par ailleurs, les maisons à effet Joule qui se trouvent dans des zones climatiques légèrement chaudes peuvent se passer des travaux d\’isolation sous réserve d\’une consommation acceptable.

Les innovations: un second souffle pour le chauffage à effet Joule

Depuis ces dernières années, les systèmes de chauffage à effet Joule ont évolué en termes de qualité et de performance. C\’est pourquoi ils ont pu résister jusqu\’ici à la concurrence. Avec les panneaux rayonnants domotiques, les usagers peuvent maîtriser l\’utilisation du système de chauffage lors de leur absence. Selon les données, grâce à ces dispositifs de chauffe, ils peuvent économiser 45 % d\’énergie, et ce, par rapport à la configuration classique. Quant aux panneaux muraux, beaucoup commencent à opter pour les radiateurs à chaleur douce qui procurent un confort optimal sans risque de variation thermique. Puis, en matière de gestion et de régulation, le chauffage à effet Joule bat à plate couture ses concurrents. Actuellement, il propose plusieurs systèmes de réglage plus pratiques, optimisant le confort d\’usage et les consommations. Par exemple, certains dispositifs de chauffage parviennent à anticiper les besoins de chauffage en s\’adaptant aux périodes de présence de l\’occupant. Il faut également noter que si l\’énergie électrique est produite par des énergies renouvelables, éoliennes, photovoltaïques, etc… elle devient la plus propre des énergies. La question de la production écologique de cette énergie va se poser très rapidement, à l\’heure ou l\’automobile électrique commence une évolution rapide et irréversible.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr