Les biens atypiques : l’art de conjuguer style et originalité dans l’immobilier | blog.acheter-louer.fr

Les biens atypiques : l’art de conjuguer style et originalité dans l’immobilier

blog-acheter-louer_les-biens-atypiques

Au cours de l’année 2016, le réseau d’agences immobilières Espaces Atypiques a comptabilisé 251 transactions de biens atypiques principalement à Marseille, à Lyon et en région parisienne. Le budget moyen alloué pour ces logements originaux est de 563 000 euros. Comment reconnaître un bien immobilier atypique ? Quelles sont les précautions à prendre ? Quels sont les différents biens atypiques présents sur le marché ?

Les biens immobiliers atypiques, leurs caractéristiques

Contrairement aux idées reçues, une habitation atypique ne se résume pas à un loft pourvu d’un design moderne. En effet, il n’est pas toujours évident de définir ce type de bien. Les biens immobiliers atypiques regroupent généralement les espaces tels que les gares désaffectées, les maisons d’architectes, les péniches, les établissements scolaires en milieu rural ou encore les églises abandonnées. Vu la diversité de ces logements, les biens atypiques peuvent à la fois attiser la curiosité des acquéreurs, mais aussi les rebuter.

Bien que le prix de ces habitations puisse descendre jusqu’à -50 %, dans le cas d’un souplex par exemple, il convient de s’assurer que ce sont bien des espaces habitables. Il est, par exemple, strictement interdit d’habiter dans un sous-sol qui ne dispose pas d’une aération ou d’un éclairage suffisant. Une autorisation de la mairie est indispensable pour transformer le bien immobilier.

Les biens atypiques, une multitude de choix et les précautions à prendre

Voici quelques exemples de biens atypiques :

Bien qu’elles disposent de faibles surfaces, les chambres de bonnes offrent généralement des vues imprenables sur les toits de la ville. D’importants travaux de rénovation sont néanmoins nécessaires. La plupart du temps, les chambres de bonnes sont pourvues d’une mauvaise isolation. Les locataires risquent par conséquent de grelotter en hiver et de subir les fortes chaleurs durant la période estivale. Il faut donc remplacer les matériaux bas de gamme de l’isolation thermique ou l’installer complètement si celle-ci est absente.

Le souplex fait désormais partie de la tendance actuelle. À l’inverse du duplex, les pièces de nuit sont situées au sous-sol et les pièces de vie au rez-de-chaussée. Le souplex est très prisé par les musiciens. En effet, les pièces du sous-sol peuvent accueillir un studio d’enregistrement, par exemple. Les locataires peuvent jouer librement de la musique sans pour autant gêner le voisinage.

Les logements en rez-de-chaussée, quant à eux, sont très appréciés pour leur prix abordable. Ils sont faciles d’accès et sont donc adaptés aux personnes âgées ou aux couples possédant des enfants en bas âge, surtout dans le cas d’un rez-de-jardin. Il est néanmoins primordial de renforcer la sécurité en mettant, par exemple, des barreaux aux fenêtres.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr