Transition énergétique : le concept MICHAUCO de la région Hauts-de-France | blog.acheter-louer.fr

Transition énergétique : le concept MICHAUCO de la région Hauts-de-France

le-concept-michauco

« MICHAUCO » ou MIcro CHAUfferies COllectives est un projet citoyen développé au sein des zones rurales de la région Hauts-de-France. Intégralement alimentées de « bois-énergie » local, elles constituent une alternative aux chauffages à base d’énergies fossiles dans les édifices publics. Zoom sur cette transition énergétique initiée dans le Nord-Pas-de-Calais.

Qu’en est-il du concept Michauco ?

La coopérative Energie Citoyenne est à l’origine du concept MICHAUCO, un nouveau projet citoyen lancé dans le Nord-Pas-de-Calais. Ce projet est basé sur la production de chaleur renouvelable issue du « bois-énergie » pour des structures privées, un collectif d’habitants ou des communes.

Insatllées sur des terrains communaux, ces chaufferies collectives remplacent une structure de chauffage par gaz butane ou propane au niveau des bâtiments publics. Désormais, la mairie ou les écoles publiques sont entièrement alimentées au bois-énergie, une ressource 100% renouvelable. Les chaufferies collectives sont fournies en énergie renouvelable par des plaquettes de bois provenant des bocages locaux et des coupes forestières.

Une micro chaufferie collective est un élément composé de 2 parties, dont un local à chaudière et un lieu de stockage pour disposer les plaquettes de bois ou le bois déchiqueté. Un module a la capacité de chauffer plusieurs édifices liés entre eux via un mini-réseau de chaleur.

Energie Citoyenne a développé un partenariat avec le Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale et la Maison du Bois pour assurer la ressource en bois aux environs des installations. L’approvisionnement en plaquettes de bois s’effectue auprès des agriculteurs locaux et des forestiers. La ressource est gérée de manière durable dans le cadre d’un plan de gestion s’étendant sur 15 ans.

Financement et avantages apportés par « MICHAUCO»

La société coopérative se charge de l’installation, de l’investissement et de l’exploitation. Concernant cette dernière, il s’agit de l’entretien, du ramonage, du dévidage du cendrier, ou de l’approvisionnement en bois.

60 % des subventions proviennent de la région Hauts-de-France. Dans le cadre de la Transition énergétique, la Région soutient tous les projets d’énergie renouvelable, en particulier ceux qui concernent la filière bois-énergie. 34 % du financement est issu d’un prêt bancaire et 6% provient de fonds propres issus d’un financement participatif.

La société coopérative vend à l’usager de la chaleur. Celui-ci paie uniquement ce qu’il a consommé, plus son quota fixe d’abonnement afin de favoriser les économies d’énergies. L’usager n’a pas besoin d’investir car une seule chaudière peut chauffer plusieurs bâtiments grâce à l’installation d’un réseau de chaleur.

Dans le cas où l’usager possède des parts de capital dans la société coopérative, il devient partie prenante lors du montage du projet. Il est de ce fait associé aux décisions. A cet effet, le financement des installations s’ouvre à tous, aussi bien aux citoyens qu’aux associations, en passant par les entreprises et les collectivités.

Actuellement, 4 MICHAUCO ont été installées, une à Quelmes, une à Zudausques et deux à l’Abbaye de Belval. L’objectif est défini, d’ici 2020, 10 chaufferies devront être installées à travers tout le département du Pas-de-Calais.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr