Acheteurs immobiliers : les points importants pour réussir un achat en 2018 | blog.acheter-louer.fr

Acheteurs immobiliers : les points importants pour réussir un achat en 2018

les-points-importants-pour-reussir-un-achat-en-2018

Tous ceux qui sont en train d’acheter ou qui sont déjà propriétaires d’un bien immobilier le savent : acheter un logement, que ce soit dans l’ancien ou dans le neuf, constitue un vrai parcours du combattant. Entre l’obtention du crédit, les frais d’agence, les conditions suspensives, les frais de notaires et le coût des diagnostics : plusieurs critères importants sont à prendre en compte pour réussir son achat.

Question finances : quels sont les frais qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte ?

Le coût total du crédit immobilier : c’est le premier élément à rechercher dans le cadre d’une demande de prêt. Aujourd’hui, les emprunteurs ont en effet tendance à s’arrêter au seul taux du crédit. Ce qui est une erreur. Outre le critère taux, il est important de considérer également, le coût du cautionnement du prêt, les frais de dossier ainsi que le montant de l’assurance emprunteur. Ce sont tous ces frais qui constituent le coût total du prêt.

Autre point essentiel : le coût des honoraires d’agence. Les contrats proposés en agence font état de deux mentions différentes, auxquelles peu d’emprunteurs font attention. Il s’agit : des « honoraires à la charge du vendeur » ou « de l’acquéreur ». Si dans le premier cas, les frais d’agence sont déjà intégrés dans le prix du bien, dans le second cas, les acheteurs doivent payer les honoraires de l’agent immobilier, en plus du prix du bien. Pour un appartement dont la valeur est inférieure à 300.000 euros, les tarifs d’agence tournent autour de 5 à 7 % du prix de vente.

Les frais annexes : constituent un autre écueil négligé par les acheteurs. Dans le cadre d’une copropriété, ces frais, ce sont par exemple les honoraires du syndic, qui peuvent être particulièrement conséquents. Ces frais sont si élevés que lorsque les acquéreurs achètent au plus juste de leur budget, il n’est pas rare qu’ils doivent vendre le bien, après la deuxième ou troisième année d’acquisition. En outre, même si visuellement, le logement affiche un état impeccable, il convient toujours de prévoir un peu d’argent pour financer d’éventuels travaux.

Quels sont les éléments sur lesquels il faut savoir être attentif ?

Aujourd’hui, les acquéreurs sont encore nombreux à confondre la notion de promesse de vente et de compromis de vente. Si la première n’engage en effet que le vendeur (il n’y a aucun versement d’argent), la seconde implique l’engagement des deux parties. Dans ce second cas, l’acheteur fournit des frais d’immobilisation représentant 5 à 10 % du prix du bien au vendeur. Dans un cas comme dans l’autre, l’acquéreur dispose de 10 jours pour se rétracter.

L’acquéreur doit par ailleurs porter une attention particulière à la surface habitable du logement, aux détails du dossier de diagnostic immobilier qui lui est fourni ainsi qu’aux vices cachés. Le dossier de diagnostic doit comporter un ensemble de dix diagnostics différents suivant la date de construction du logement.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr