Les exigences du label BBC | blog.acheter-louer.fr

Les exigences du label BBC

Les exigences du label BBC

Afin d’être conforme aux normes exigées par le label BBC, une maison doit consommer en moyenne moins de 50 kWh/m² par an. Cette consommation énergétique est aussi évaluée en fonction du climat et de l’altitude du bien immobilier. Afin de mieux la calculer, un système spécifique aux maisons individuelles a été mis en place : le BBC Effinergie.

Qu’est-ce que le BBC Effinergie ?

Le Bâtiment de Basse Consommation permet à un propriétaire d’améliorer la consommation en énergie de son logement. La comparaison est faite entre les bâtiments classiques et ceux qui en tiennent compte. La consommation est évaluée selon les besoins en chauffage de l’habitat en question. Toutes les maisons passives individuelles répondant aux normes BBC bénéficient du label Effinergie. Une autre exigence consiste à mesurer l’air qui entre au sein d’une résidence. Le but est de voir si cette dernière est bien aérée.

Si un propriétaire désire avoir des détails sur les règles à respecter ou a besoin de recommandations sur le mode de fonctionnement du bâtiment, il devra faire appel aux institutions spécialisées. Afin de consulter les règles en vigueur, l’association française Effinergie a instauré un référentiel à respecter.

Les immeubles résidentiels neufs peuvent bénéficier des avantages du label. Chacun d’entre eux doit atteindre l’objectif visé en utilisant le moins d’énergie possible. Les régions et l’altitude sont prises en compte lors de l’estimation de la consommation énergétique.

Il est possible de réduire cette dépense au niveau de la consommation en énergie primaire des bâtiments labélisés BBC. Effinergie prend en compte tous les appareils électroménagers afin d’évaluer la consommation. Elle considère entre autres le chauffage, la ventilation, l’éclairage des locaux et le refroidissement.

Présentation du nouveau label BBC

Effinergie+, issu de BBC Effinergie, se focalise sur une meilleure exploitation d’un bien immobilier. Il est encore plus exigeant que l’ancien label au niveau des normes à respecter. Dans le cadre de la consommation maximale, elle impose une réduction par rapport aux usages règlementaires.

Pour les habitations, la baisse annuelle est effective jusqu’en 2014, allant de 50 kWhep/m² à 45 kWhep/m². La consommation devra par la suite être de 40 kWhep/m² par an. Au niveau de la perméabilité à l’air, les normes à respecter par les maisons individuelles ont augmenté. Cela n’enlève en rien les avantages que le nouveau label présente au niveau de l’amélioration en consommation énergétique.

Évolution du nouveau label par rapport à l’ancien

Trois points essentiels sont mis en exergue pour évaluer la différence entre le nouveau et l’ancien label. Ils concernent la meilleure performance, la maitrise de la consommation et l’obligation d’afficher les consommations. Pour optimiser la performance énergétique, plusieurs paramètres peuvent également pris en compte : il faut que les systèmes de ventilation soient adaptés aux besoins des résidents et que l’étanchéité à l’air soit conforme aux normes.

Pour bien maitriser la consommation énergétique, vérifier les dépenses ou les autres types d’énergie est obligatoire. Disposer de compteurs de consommation est en effet nécessaire, car cela permettra d’estimer les ressources utilisées. Et pour utiliser au mieux les énergies dans un bâtiment, il est obligatoire d’afficher chaque dépense. Il peut s’agir de l’énergie primaire pour chaque usage ou des émissions de gaz à effet de serre.

Twitter Facebook Google+ E-mail Imprimer


Les commentaires sont fermés.


Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr